Créer un projet en services autos

article-voiture

Services autos : une multitude de services à investir

Tôlerie, mécanique, lavage, pose d’accessoires, les services liés au secteur automobile sont toujours porteurs au Maroc. Le gage de la réussite étant le professionnalisme et la rigueur. La clientèle de plus en plus exigeante a, en effet, progressivement orienté l’offre vers des espaces plus propres, plus proches géographiquement où les traces de cambouis sont, désormais, bannies.

Khalid Benamar qui a fait ses débuts dans le garage de son père, dès l’adolescence l’atteste amplement. Si aujourd’hui, il vole de ses propres ailes, c’est grâce justement à l’expérience acquise, au sein de l’entreprise familiale. C’est exactement en 2004 que son père l’associe à son business. Le garage Newyorker, sis sur le boulevard Zerktouni, représente une affaire juteuse car il draine une clientèle fiable et à revenus plutôt élevés. Al Hadj, comme l’appelle la plupart des clients est connu pour sa parole. Les clients qui sont passés une première fois par le magasin soit pour vendre ou acheter un véhicule ou le réparer, affichent leur satisfaction. Après plusieurs années, Khalid, confiant dans ce que peut rapporter le business, décide de se lancer dans l’aventure, en s’associant avec un ami du métier. Une mise de 100.000 DHS assure la société HK Auto Services, spécialisée dans le lavage des voitures. En fin passionné, Khalid Benamar ne badine pas avec les produits d’entretien utilisés pour le lavage et le lustrage.

Car pour lui, « la clé de la réussite passe par la qualité et le sérieux ».

Situé en plein cœur de la ville de Casablanca, le garage a pu en quelques mois, connaître une belle affluence en terme de clientèle. La situation géographique y est pour quelque chose car les deux associés se sont installés sur le boulevard Ghandi… Toujours est-il que le loyer demeure, à cet endroit, élevé faisant grimper facilement les charges mensuelles à 40000 DHS! Il faudra compter 11.000 DHS par mois pour dénicher un local dans ce quartier. Khalid recommande, par ailleurs, pour ceux qui souhaitent investir dans ce créneau de choisir un espace d’au moins 100 m². Et pour faciliter le déplacement des voitures, il devra être doté de deux rideaux.

Pour ceux qui souhaitent investir aussi dans la tôlerie et la mécanique, ils devront trouver un local plus grand mais situé dans un quartier périphérique et loin des habitations. Le ministère de tutelle est clair à ce niveau : les odeurs de la peinture et la nuisance sont nocives aux habitants.  Les demandes d’autorisation qui ne répondent pas aux normes seront systématiquement rejetées.

Cela dit, ce créneau demeure porteur car il offre un service complet, ce qui permet de soulager le client en terme d’allers et venues. La tôlerie représente le segment le plus rentable ce qui permet d’équilibrer le poste «lavage», pour lequel les tarifs sont connus. Un simple lavage est, en effet, indexé au prix instauré par les stations de service soit 30,00 DHS. Khalid Benamar ne cache pas que, compte tenu des produits d’entretien utilisés, la rentabilité ne sera pas atteinte facilement. Le nombre fera la différence. Pour un lavage d’intérieur complet, les prix varieront en fonction de la taille de l’habitacle. Il faudra compter environ 300,00 DHS pour une voiture de moyenne dimension. Cela dit, la rentabilité dépendra du respect des délais. Un critère très important qui fait ou défait la notoriété dans ce secteur. Ce mode de fonctionnement est bénéfique aussi aux propriétaires de garage. Les entrées dans ce cas sont, en effet,plus régulières, ce qui permet de garantir le paiement des charges et d’avoir une visibilité financière pour investir dans le matériel ou l’achat des produits d’entretien. Car au final, tout est question d’administration commerciale à ce niveau!

Le passionné de l’automobile le rappelle clairement : une voiture ne doit pas être immobilisée plus d’une semaine. Et pour se faire, une bonne connaissance des fournisseurs de pièces détachées représente la condition sine qua none pour être efficace et compétitif dans ce domaine. Une recherche, par exemple sur internet, au préalable, permet de regrouper les commandes de pièces et de ne mobiliser les véhicules qu’une fois la pièce réceptionnée. D’une pierre deux coups, client et prestataire de services y trouveront leur compte. Moralité: ce métier est porteur mais il ne devra être investi que par des professionnels !

Les accessoires aussi…

Concernant la voie des vendeurs d’accessoires auto qui assurent aussi le service après vente, l’offre est diverse ; ce qui complique la vie au client qui ne s’y connaît pas forcément. Ce corps de métier nécessite une formation pointue dans l’électricité ce qui est rarement le cas, fait remarquer Khalid Benamar, très regardant sur la garantie de la qualité de service après vente.

«La sonorisation n’est pas une mince affaire et il faut être formé dans le domaine pour pouvoir accéder à des niveaux de services de qualité», argumente-t-il.

En lançant leurs magasins Istanbul Accessoires Auto, les propriétaires ont vu grand. Leur but étant d’offrir à leurs clients des show room propres où les produits sont valorisés et présentés dans des vitrines. Dans son concept, le magasin de DerbBenjdia l’affiche clairement. Plusieurs gammes de produits sont offertes sur une surface de plus de 200 m². Dans la catégorie «auto radio», plus d’une vingtaine d’articles sont proposés, images à l’appui sur le site pour ne pas préparer déjà ses questions avant de se déplacer au magasin. Du côté de la famille, des hauts parleurs, 5 types dans la marque Pioneer sont proposés. Les jantes aluminium font également partie de la panoplie de la vitrine Istanbul Accessoires Auto. Et pour protéger la carrosserie des véhicules au niveau des zones à risques, une dizaine d’articles est offerte… Bref, il y en a pour tous les goûts et toutes les marques d’automobiles. Les gérants s’engagent, en effet,sur une adaptation du produit à tous les modèles de voiture. Wolkswagen, Nissan, Ford, Audi, BMW, Mercedes, les déclinaisons d’accessoires existent et à des prix compétitifs.

Les 3 gérants ont bien étudié la question avant d’investir cette niche.

Jouant la carte rapport qualité prix, les propriétaires de l’affaire s’alignent au pouvoir d’achat du marocain jusqu’à lui accorder des facilités de paiement en cas de besoin. Livraison rapide et service client représentent le crédo de l’enseigne. Avec son site internet, sa force de vente présente et accueillante dans le magasin, le client qui rentre sent qu’il n’est pas au souk Derb Ghalef mais dans un magasin spécialisé, garantissant le service et le produit.

Le mode de gestion est moderne. Le personnel accueillant et souriant s’attelle à gérer les commandes du traitement au suivi jusqu’à la facturation de telle sorte à assurer une traçabilité. Ce n’est que de cette manière que les délais de livraison pourront être respectés. La maison en fait un argument commercial fort pour assurer les services techniques de l’installation, au montage en passant par les réparations, le cas échéant.

Bref, le marché à ce niveau est en train de structurer compte tenu de la diversité de l’offre à l’échelon international. L’acheminement à travers la Turquie représentant un modèle économique très intéressant. La force turque dans le négoce n’est plus à démontrer. Les trois associés maîtrisant le business depuis des années ne se sont pas trompés. Le turn over au niveau des pièces et le flux des clients le démontrent clairement.

Une telle affaire nécessite toutefois des niveaux d’investissement qui dépassent de loin le million de dirhams compte tenu des volumes de produits et des dossiers d’importation à financer. Là aussi la rentabilité dépendra aussi de la manière dont les associés gèrent les paiements fournisseurs et les crédits accordés aux clients. L’équilibre des charges garantissant le développement de n’importe quelle affaire.

Related Articles